top of page

La coupe du Monde

​On reproche au Qatar des conditions abominables faites aux  travailleurs sur les chantiers publics et privés, la surmortalité de ces derniers dans des proportions catastrophiques, la corruption des instances internationales du Football, une empreinte carbone folle pour la climatisation des stades etc. Bref, il ne resterait plus que le thème de la pédophilie satanique des illuminatis pour faire du Qatar l’image absolue du mal. En attendant, il constitue déjà un formidable Autre, tant repoussoir que source de défoulement de nos colères et nos peurs.


Si on y regarde de près, certains des reproches envers le Qatar semblent parfaitement légitimes alors que d’autres apparaissent bien problématiques. Le Qatar, en effet, a fait venir plus d’un million de travailleurs étrangers sur son territoire pour la construction de l’ensemble des infrastructures et des bâtiments nécessaires pour la tenue de la coupe du monde et la venue des fans du monde entier. Les conditions de travail, trop souvent déplorables par les longues journées, la chaleur, des petits salaires dans un pays cher et, surtout, les trop nombreux accidents, mortels ou incapacitants, qui ont fait de cette coupe du monde une catalyse des mécontentements internationaux.


​Mais ce qui m’étonne quelque peu, moi, le psychologue social, c’est que toutes les belles âmes condamnant cette exploitation semblent redécouvrir le capitalisme brut, certes sans gêne et plus libéral que chez-nous. Quand a-t-on pleuré la dernière fois pour ceux qui cassent leur corps pour construire nos routes et nos bâtiments ? Quand a-t-on déploré pour la dernière fois les foyers Sonacotra ?


Et si on va un peu plus loin, pourquoi personne n’a appelé à boycotter la coupe du monde 2018 en Russie qui n’a pris à ce jour aucune mesure significative visant à réduire les émissions de carbone ou à développer des sources d’énergie renouvelable ? (Je ne vais pas parler des avions de chasse russes qui bombardaient les civils syriens à Alep et ailleurs, ni de l'annexion de la Crimée qui s’est passée juste 4 ans avant). Les belles âmes condamnant le Qatar pour ses « stades climatisés » vont appeler au boycott de la Coupe du monde aux USA ? Elles doivent savoir que les États-Unis sont la première nation au monde retirée officiellement de l'accord de Paris sur le climat. Trump a annoncé sa décision en juin 2017, et la FIFA en 2018 a pris sa décision d’organiser la coupe du monde-2026 aux USA, Canada et Mexique!


​D’ailleurs, je ne comprends pas pourquoi les stades vont être climatisés alors qu’il fait entre 20 et 25 degrés au mois de novembre !  Mais je vais pousser encore plus loin en disant : s’il faut s’insurger contre les stades chauffés l’été, il faut faire de même pour les 4000 piscines et les milliers de terrasses-cafés chauffés en hiver en France.


D’ailleurs, je ne comprends pas pourquoi les stades vont être climatisés alors qu’il fait entre 20 et 25 degrés au mois de novembre !  Mais je vais pousser encore plus loin en disant : s’il faut s’insurger contre les stades chauffés l’été, il faut faire de même pour les 4000 piscines et les milliers de terrasses-cafés chauffés en hiver en France.


Au sujet de la surmortalité des travailleurs, le Guardian annonce 6500 morts, et tous les médias français comptent sur cette source alors que l'Organisation Internationale du Travail (OIT) n’a pas confirmé ce chiffre ! Je pense que personne ne peut confirmer ce chiffre ni l'affirmer ni donner un chiffre exact. Enfin, j’ai l’impression que certains ont ce que j’appelle le Syndrome Qatari.


MAXIME ALARABI

8 vues0 commentaire
bottom of page