Notre constat : les Français·es de l’étranger abandonné·es

Les Français·es de l’étranger sont 2,5 millions, dont un tiers de binationaux. Deux fois plus nombreux·ses, plus jeunes et plus précaires qu’il y a 20 ans, les Français·es de l’étranger subissent de plein fouet les politiques libérales dans l’éducation, la protection sociale, les retraites, les services consulaires. La gestion improvisée de la crise sanitaire a été catastrophique. 


Sous la présidence d’Emmanuel Macron, des dizaines de postes consulaires et de bureaux de votes ont fermé et 10 % des agent·es n’ont pas été remplacé·es, au moment où les Français·es de l’étranger en avaient le plus besoin. La privatisation des institutions éducatives et culturelles s’est accélérée. Les petites entreprises n’ont pas été aidées.

Abandon, baisse des droits, mépris, incohérences administratives : voici le piètre bilan des derniers gouvernements à l’égard des Français·es de l’étranger.

Banner UP monde2_web copy.jpg

Notre projet : l’égalité et la solidarité, à l’étranger aussi

Nous voulons une France indépendante, internationaliste, altermondialiste, qui travaille fraternellement avec les peuples du monde, pour la paix et pour l’harmonie des êtres humains entre eux et avec la nature. Notre avenir en commun, c’est une France solidaire, capable de faire face aux défis écologiques, sociaux et sécuritaires. Les Français·es de l’étranger sont dans une position stratégique pour participer à la construction de ce monde nouveau.


Dans la 6e République, les Français·es de l’étranger doivent décider de leur destin au sein d’une future Assemblée qui ne soit plus uniquement consultative. Face à la perte de droits, au désengagement de l’État et à la privatisation des services organisés par les gouvernements précédents, nous opposons l’égalité et la fraternité.


Une fiscalité plus juste permettra de financer de nouveaux droits et renforcer les services publics à l’étranger comme en France. Dans la 6e République, les Français·es de l’étranger seront aussi mieux représenté·es. Ils et elles doivent être pris·es au sérieux et intégrer un vrai projet de solidarité nationale.

Vivre à l’étranger c’est aussi faire vivre la créolisation, contre toutes les discriminations, par-delà les frontières.

Banner UP monde2_web copy.jpg

Nos propositions : les Français·es de l’étranger, citoyen·nes dans la 6e République

1.

ÉDUCATION : POUR LA MIXITÉ SOCIALE ET LA GRATUITÉ UNIVERSELLE

  • Elargir le socle de gratuité pour plus de mixité sociale dans l’enseignement français à l’étranger

  • Favoriser le recrutement de titulaires et résidentialiser des titulaires non-résident·es, c’est-à-dire leur accorder un statut de fonctionnaire plutôt qu’un contrat de droit local

  • Mettre fin au désengagement de l’État et à la politique de privatisation du système de l’enseignement français à l’étranger (prise de contrôle des lycées français par un fonds d’investissement). Ouvrir de nouvelles écoles françaises là où les familles en ont besoin et non là où des profits sont escomptés

  • Déconventionner et arrêter les subventions de l’Agence pour l’enseignement français à l’étranger (AEFE) pour des établissements qui refusent le statut d’écoles à but non lucratif

  • Donner au centre national d’enseignement à distance (CNED) les moyens de sa fonction d’organisme public d’enseignement à distance

  • Renforcer le programme FLAM pour donner plus de moyens aux familles de pérenniser leurs projets avec des enseignants qualifiés

  • Cesser la fermeture de centres culturels et renforcer les structures existantes de diffusion du français, les Instituts français, les Alliances françaises et l’Assemblée parlementaire de la Francophonie (APF)

2.

SANTÉ ET SOLIDARITÉ : ALLER VERS L’UNIVERSALITÉ

  • Intégrer la Caisse des Français de l’étranger dans la Sécurité sociale pour offrir une protection sociale à tous nos compatriotes

  • Élargir l’accès à la protection universelle maladie (PUMA, ex-CMU) aux Français·es de l’étranger

  • Supprimer le délai de carence pour donner accès immédiatement aux soins de santé dès le retour/séjour en France, en particulier pour l’IVG

  • Garantir l’accès universel à l’IVG, à la pilule du lendemain, à la contraception

  • Créer un guichet unique Citoyenneté, Protection Sociale, Retraite pour les Français·es de l’étranger

  • Consolider le dispositif d’accompagnement pour le retour en France des Français·es de l’étranger en difficulté

  • Étendre le dispositif d’aide sociale aux enfants vulnérables (SMSE) aux enfants scolarisés jusqu’à 26 ans

  • Supprimer la décote et autres dispositifs qui minorent les retraites des Français·es de l’étranger

  • Améliorer les accords bilatéraux entre la France et les pays de résidence en matière de droits à la retraite

  • Faciliter l’accès aux droits à la retraite : système de validation des certificats de vie par visioconférence et au consulat, allongement des délais de communication et création de guichets régionaux spéciaux à la caisse nationale d’assurance vieillesse

3.

VERS LE PLEIN EMPLOI

  • Augmenter les actions de formation et d’aides à l’emploi pour les Français·es de l’étranger : mise en réseau des entreprises françaises et des demandeur·ses d’emploi (notamment les bénéficiaires des aides sociales consulaires), appels à projets de formation professionnelle arbitrés au sein des conseils consulaires

  • Garantir un soutien financier durable et institutionnel aux petites entreprises françaises touchées par les crises pandémiques, environnementales et de sécurité, sous conditions de respect de leurs obligations sociales et environnementales

  • Créer un registre des entrepreneur·ses français·es à l’étranger. L’inscription volontaire permettra de connaître l’évolution de leur situation, de dresser des statistiques et d’adapter les politiques de soutien au tissu entrepreneurial à la réalité et aux besoins. Seuls les inscrit·es au registre pourront bénéficier des aides publiques d’urgence ou pérennes

4.

VITE, LA JUSTICE FISCALE

  • Instaurer un impôt universel sur les entreprises (basant leur taxation sur l’activité effectivement réalisée en France) et sur les revenus des particuliers dans les pays à fiscalité privilégiée pour lutter contre l’évasion fiscale

  • Rétablir l’exit tax supprimée par Emmanuel Macron

  • Faire de la lutte contre la fraude et l’évasion fiscales une priorité : débloquer les moyens humains et financiers nécessaires et prendre des initiatives en lien avec tous les pays décidés à mener cette lutte

  • Doubler les effectifs de police affectés à la lutte contre la délinquance financière et économique en lien avec le fisc, les douanes et la justice financière (dont les effectifs du parquet national financier, en plus d’un renfort drastique côté cabinets d’instruction)

5.

EN FINIR AVEC LES DISCRIMINATIONS

  • Créer un fonds de solidarité pour les victimes de violences conjugales et parentales à l’étranger

  • S’assurer que les consulats ont accès à un·e psychiatre et un·e avocat·e référent·es, français·es de préférence ou francophone du pays d’accueil

  • Imposer la parité effective des postes à responsabilité dans les ambassades, consulats et institutions homologuées

6.

GARANTIR LA PRÉSENCE DE L’ÉTAT

  • Mettre fin au plan d’austérité Action Publique 2022 et à la réduction des postes dans les services consulaires

  • Mettre fin à la sous-traitance des services consulaires vers le secteur privé, qui pousse à l’augmentation des prix et offre de meilleurs services à ceux qui paient le plus

  • Faciliter les démarches auprès des Consulats, notamment par la dématérialisation de certaines procédures (certificats de vie ; procurations et principaux actes notariés). Maintenir un accueil téléphonique et présentiel au Consulat pour assurer la continuité des droits avec ou sans numérique, et garantir que la dématérialisation des outils ne signifie pas une baisse des effectifs consulaires

  • Défendre les droits des Français·es binationaux et de leurs familles (communication administrative bilingue, meilleure coordination des démarches d’état civil avec les pays hôtes, bourses d’apprentissage du français)

  • Garantir le droit au regroupement familial et des critères d’obtention de visa moins exclusifs pour les conjoints et leurs enfants

7.

L’INTERVENTION CITOYENNE PARTOUT

  • Garantir le vote à l’urne et augmenter le nombre de bureaux de vote aux élections présidentielle et législatives et faciliter les démarches pour garantir l’accès de tous au vote (facilitation des procurations, tournées consulaires)

  • Augmenter les délais des votes anticipés pour les élections indirectes (sénatoriales, Assemblée des Français de l’étranger)

  • Donner à l’Assemblée des Français de l’étranger (AFE) un caractère délibératif et non uniquement consultatif

8.

LA PLANIFICATION ÉCOLOGIQUE POUR LES FRANÇAIS·ES DE L'ÉTRANGER

  • Chiffrer et mettre en application complète le programme Ambassade Verte d’ici 2030 : La France, pays de la COP21, se doit de montrer l’exemple quant à l’efficacité énergétique de ses bâtiments diplomatiques et publics à l’international. 

  • Exiger l’exemplarité écologique des entreprises françaises à l’international et renforcer le contrôle et les activités de lanceurs d’alerte de leurs impacts écologiques 

  • Promouvoir les moyens de transports à faible empreinte carbone, comme le train, pour les trajets courts internationaux.

  • Être sur le terrain, récolter des témoignages de nos concitoyens sur la manière dont les autres pays gèrent l’atténuation et l’adaptation au réchauffement climatique dans le but d’en extraire les meilleures pratiques et politiques publiques adaptables à la France.

  • Faire de la prévention auprès de nos concitoyens au sujet des risques liés au réchauffement climatique dans les pays où ils résident selon la zone géographique .

  • Publier une base de données sur le site du Ministère des Affaires Étrangères qui décrit les risques liés au réchauffement climatique pour chaque pays.

  • Proposer des financements spécifiques pour inciter les citoyens français à agir auprès des associations locales engagées pour la protection de l'environnement. 

Disponible en version

Banner UP monde2_web copy.jpg
  • twitter_web blanc
  • facebook_web blanc