V 2e Circonscription_web.jpg

I.

Descriptif

Elle comprend trente-trois pays d'Amérique du Nord, d'Amérique centrale, d'Amérique du Sud et des Caraïbes, pour une population de 100 890 Français inscrits sur les registres consulaires. De 2012 à 2017, le premier député à être élu dans cette circonscription le fut sous l’étiquette EELV.

Banner UP monde2_web copy.jpg
circo 2 2nd tour.jpg
NUPES Christophe Rodriguez Valparaiso.png

II.

Candidat NUPES

D32BK9JV_400x400.jpg

Christian Rodriguez

Ses réseaux sociaux

  • Instagram
  • Facebook
  • Twitter

La vie n’est pas un long fleuve tranquille. Mon chemin a commencé dans le Chili où je suis né, puis avec l’espoir du Gouvernement Allende et le coup d’Etat de Pinochet, la politique m’a assez vite emporté. Ma famille victime de la dictature de l’extrême droite, j’ai quitté mon Chili natal à 17 ans et j’ai voyagé, j’ai habité ici et là.

J’ai pu constater, en me déplaçant partout dans le monde et en luttant, à quel point les êtres humains étaient semblables par le désir d’amour, de fraternité et l’indignation face aux injustices sociales et écologiques de cette société.

C’est ainsi que j’ai dédié ma vie professionnelle à l’aide aux plus démunis, à la formation d’éducateurs et de travailleurs sociaux. Formé à l’anthropologie, j’ai voulu, à mon échelle, construire une société meilleure en Amérique Latine en participant à la réouverture des départements de sciences sociales au Chili qui avaient été détruits sous la dictature.

L’Amérique Latine où je suis né ne m’a jamais quitté, et une fois devenu responsable des relations internationales de la France Insoumise, j’ai œuvré à créer des ponts entre ceux qui se battaient contre les injustices, la pauvreté, l’exclusion ici en France, et là-bas.

Au cours de mes déplacements, j’y ai rencontré une communauté française de plus en plus importante et diverse, jeunes aventuriers et retraité en quête de bien vivre et de tranquillité. J’y ai rencontré des français qui n’étaient pas de passage, mais souhaitaient y construire leurs vies, leur retraite et y réaliser les rêves. J’ai constaté à quel point nos compatriotes, loin d’être les privilégiés auxquels ils sont injustement associés, avaient besoin d’une école française accessible peu chère et de qualité pour leurs enfants, d’une présence d’une administration réceptive et efficace pour réaliser leurs démarches de la vie courante, se faire vacciner, s’intégrer à la vie économique. J’ai aussi que l’accès à notre système de retraite public par répartition et à notre sécurité sociale est une garantie de bien-être et de sécurité dans des nations où ces prestations sont souvent privées.

Tout ce système que nous permet de vivre et conquis par nos luttes forment le service public. Ce service public fait l’honneur et la fierté de la France à l’étranger, notamment quand il permet, à travers les instituts français, à la culture de ne pas être un bien de luxe réservé à quelques privilégiés. C’est précisément à ce système que Macron et sa candidate entendent mettre fin.

Face à cette politique macroniste qui ne propose rien d’autre que de dégrader nos conditions de vie, Il est urgent de changer de cap, et les élections législatives, qui déterminent le gouvernement, nous le permettent. L’alliance des partis de gauche dans la NUPES autour de ma candidature à la députation rend possible l’éclosion de ce nouveau monde. 

Dans ce nouveau monde, les français d’Amérique Latine pourront enfin vivre, face à la hausse des prix. J’agirai, dans le cadre de la diplomatie parlementaire, pour défendre leurs intérêts face au gouvernement des pays dans lesquels il résident en accélérant les accords bilatéraux facilitant le versement des pensions de retraites, je garantirai à leurs enfants une éducation accessible et de qualité en reconstruisant un vrai service public des lycées français. Enfin, l’aiguillon de mon programme sera la diplomatie écologique que je construirai avec les gouvernements progressistes locaux.

Notre programme est crédible et chiffré, et nous sommes en tête des sondages, la victoire est à portée de main, elle dépend de vous. Un autre monde est encore possible.

Banner UP monde2_web copy.jpg

III.

Députée actuelle

Depuis le 21 juin 2017 la députée élue est Paula Forteza du groupe LREM. Elle a fait partie des dissidents de LREM en mai 2020 pour fonder un nouveau groupe parlementaire, Écologie démocratie solidarité (EDS), qui l’élit co-présidente. Le groupe réunit initialement 17 députés mais le départ de trois d'entre eux entre septembre et octobre conduit à la dissolution du groupe, qui ne compte plus les 15 députés nécessaires. Paula Forteza est dès lors députée non inscrite, comme la plupart des anciens membres d'EDS.

Elle soutient Yannick Jadot pour la primaire présidentielle de l'écologie de 2022.

Fiche_Forteza_PA721142.png
Banner UP monde2_web copy.jpg
  • twitter_web blanc
  • facebook_web blanc